Taxi vs VTC : une nouvelle initiative du gouvernement en faveur des taxis

0

Une nouvelle disposition prise par le gouvernement est en cours d’application dans le cadre du règlement du conflit entre les taxis et les VTC (Véhicules de Tourisme avec Chauffeur). Il s’agit du rachat par l’État des licences des chauffeurs de taxi. Un fonds sera créé pour garantir cette nouvelle disposition.

Le coût de la licence en baisse

Les licences de taxi ont très longtemps valu de l’or.

Nombreux sont alors les chauffeurs de taxi qui se sont endettés pour financer l’acquisition de leur licence. D’ailleurs, le coût de la licence varie d’une région à l’autre. Si à Paris elle était évaluée à près de 240 000€, elle coûte 80 000€ à Arras, 100 000€ à Marseille.

La moins chère connue jusque-là est celle de Saône-et-Loire qui coûte seulement dans les 40 000€ et celle de Nice bat le record avec une licence évaluée à 400 000€. Avec l’arrivée en pompe des VTC sur le marché, le coût de la licence s’est vu considérablement diminué. Plus d’infos sur les taxis de Nice : http://www.taxis-riviera.fr/

Certains chauffeurs de taxi se sont alors manifestés pour faire savoir leur situation d’endettement dans l’acquisition de leur licence. Le gouvernement a donc opté pour la création d’un fonds qui sera utilisé pour le rachat des licences cessibles des chauffeurs de taxi volontaires.

Une nouvelle disposition en faveur des taxis

Dans la guerre des taxis contre les VTC, les pourparlers et les médiations se poursuivent. Dernièrement, l’État a opté pour la création d’un fonds de rachat des licences pour certains cas bien définis suite à une discussion avec les représentants des chauffeurs de taxis, de VTC, et de Loti. Le montant garanti pour le rachat se baserait sur le prix de l’acquisition de la licence taxi corrigé de l’inflation actuelle. 

 

Partager.

Les commentaires sont fermés.